Les nouveaux enjeux de la Journée de la femme

Chaque année, de la France à la Chine, le 8 mars résonne de la voix des femmes. Certaines profitent d’un jour de congé exceptionnel ou se voient offrir des fleurs, d’autres, en revanche, se réuniront pour protester contre les discriminations et la violence qu’elles subissent au quotidien. La journée de la femme est donc l’occasion de célébrer la femme mais surtout de faire le point sur tous ces obstacles jonchant le parcours des sociétés vers l’égalité.

Le rôle de l’ONU

Elles ne sont pas seules et bénéficient aujourd’hui du soutien de poids de l’ONU qui attribue un thème particulier à chaque journée de la femme. En 2010, la priorité était donnée à l’autonomisation des femmes à travers les droits et les chances qui leur sont accordés. En 2011, alors que l’organisation lance officiellement ONU Femmes, c’est sur l’égal accès à l’éducation, à la formation et aux sciences qu’est mis l’accent.

La journéee de la femme : 100 ans de lutte pour l’égalité

L’année dernière marquait également le centenaire de cette journée. C’est effectivement en 1911 que les premières Européennes sont descendues dans les rues pour défendre leurs droits. Depuis, elles ont acquis le droit de vote, celui de travailler, de gérer leur propre compte ou bien encore celui d’avorter en toute légalité. Les victoires sont nombreuses mais les combats à poursuivre le sont tout autant. La preuve, elles sont encore des millions à manifester tous les ans à l’occasion de la journée de la femme.

La parité : l’enjeu majeur du 8 mars 2012

En France, 2012, année de la Présidentielle, pourrait apporter un écho particulier au 8 mars, la parité étant un des enjeux de la campagne de nombreux candidats. Pour être sûr que le débat ne sera pas laissé de côté, le site aufeminin s’est engagé à tous leur remettre son livre blanc pour la parité, réalisé en partenariat avec l’Observatoire pour la parité entre les hommes et les femmes et avec la participation de ses internautes. Objectif égalité !

Laisser un commentaire


8 − = six