Rédiger un procès verbal d’assemblée générale

Toute bonne SARL digne de ce nom doit obligatoirement tenir une assemblée générale pour évaluer la gestion des capitaux. Cette réunion entre membres actifs c’est-à-dire les actionnaires et le gérant de la société est établie pour assurer la vie de l’entreprise. En effet, au cours de ses séances, maintes décisions sont à prendre ou à laisser, c’est pour cela qu’il est primordial et judicieux de faire appel à un logiciel d’approbation de compte. Le logiciel va saisir les données de base du procès verbal. Le procès verbal se fait généralement par écrit en retranscrivant avec exactitude et netteté tous les propos approuvés, testés, signés et tenus par les membres de la société pendant la réunion.

Pourquoi un logiciel d’approbation de comptes sociaux ?

Il est très important de mettre par écrit sur une forme définitive, les grandes décisions prises pendant l’assemblée générale. Le logiciel d’approbation est important, car il fait la sous traitance de la saisie des notes du PV d’AG. De plus il permet de vérifier plus rapidement le nombre exact d’associés présents ou absents pendant les réunions de discussions.

Le procès prend en compte l’ordre du jour ainsi que les dates fixées pour la convocation régulière de cette séance. Le logiciel d’approbation est un bon moyen pour les jeunes entrepreneurs de suivre automatiquement l’ordre chronologique et le déroulement de l’assemblée des membres de la société. Le logiciel permet de scanner les signatures des actionnaires pendant le PV et les soumettre au tribunal de commerce.

Comment la rédaction d’un procès verbal peut-elle se faire ?

Le principe pour rédiger un PV d’AG est très simple. Il se fait en deux temps: la prise de notes et la rédaction en elle-même. La prise de note est la plus délicate, car elle doit retranscrire les propos tenu par les associés. La rédaction doit être lisible, claire, et concise. L’automatisation via le logiciel apporte rigueur, précision et rapidité ) à l‘approbation des comptes sociaux.

Laisser un commentaire


× 8 = cinquante six