Indispensable climatisation

Mobile, vous avez dit clim mobile ?

La climatisation mobile n’est, somme toute, rien d’autre qu’un réfrigérateur sur roulettes. Il suffit de le brancher sur une prise électrique et il dispense ses bienfaits immédiatement. Idéale pour rafraîchir la pièce de votre choix en quelques minutes grâce au fluide frigorigène qu’elle contient. Deux « technologies » cohabitent : l’évacuation extérieure de l’air chaud grâce une tuyau d’évacuation, soit un système de condensation (il faudra alors penser à vider un bac à intervalles réguliers).

Simplissime climatisation mobile

On l’a vu : une prise électrique, et le tour est joué ! Pas besoin de mode d’emploi… ni de travaux. Deux petits bémols toutefois : comme les réfrigérateurs, les climatiseurs mobiles fonctionnent à l’aide d’un compresseur. Malgré les progrès effectués récemment par les constructeurs, il peut arriver que ces compresseurs soient légèrement bruyants. Par ailleurs, à moins de percer les murs ( !), le tuyau d’évacuation de l’air chaud nécessite la plupart du temps d’entrebailler une porte ou une fenêtre, même légèrement, laissant alors rentrer bruits… et air chaud.

Le prix du confort

Un passage dans une grande surface ou dans un grand magasin et le climatiseur mobile est à la maison en fonctionnement 5 minutes après son déballage. On entre ici dans le cadre d’un achat d’impulsion (ce qui explique que les climatiseurs mobiles soient extrêmement prisés par les Français) ce d’autant que le prix n’est pas toujours un frein à l’achat : comptez entre 400 et 1.500 euros selon le modèle, sa puissance et la marque…

Mais un climatiseur mobile n’est pas toujours le plus adapté à la situation. Quand il s’agit de climatiser une maison dans son entier, il faut passer à une climatisation beaucoup plus performante, et donc beaucoup plus puissante. Et qui nécessite des travaux d’installation…

Les clés pour choisir votre climatiseur

  • Etre attentif au COP

Le Coefficient de Performance (COP) est synonyme de rendement pour les climatiseurs : il indique la quantité d’énergie produite par rapport à l’énergie consommée. Par exemple, un COP de 4 indique que votre climatisation produit 4 KWh pour 1 KWh consommé.

  • Le contrat de maintenance

Pour fonctionner optimalement, votre climatisation doit être régulièrement entretenue (au moins une fois par an) : nettoyage des filtres, dépoussiérage des ventilateurs… Seul un professionnel agréé (souvent spécialiste d’une seule marque) saura réviser votre appareil, lui évitant panne et baisse de régime.

Climatisation réversible : 365 jours/an

Un climatiseur reversible combine en un seul et même appareil une climatisation « traditionnelle » (production de froid) et un chauffage. Elle ne coûte souvent que 8 à 9% de plus qu’une « simple » climatisation pour deux appareils en un qui rafraîchira vos étés et réchauffera vos hivers.

Monosplit ou multisplit ?

En anglais, split signifie séparé. Le climatiseur split est donc composé de deux éléments séparés : le compresseur à l’extérieur (accroché à la façade ou posé dans le jardin ou sur un balcon) et le diffuseur à l’intérieur (impliquant de percer les murs).

On parle de « multisplit » quand il existe plusieurs diffuseurs (unités de climatisation) intérieurs reliés au compresseur.

Seul un professionnel…

Risques de fuite (et donc d’inondation ou de pollution), de courts circuits (et donc d’incendie), de dégâts de maçonnerie… : installer une climatisation fixe n’est pas donné à tout le monde. Il est vivement conseillé (quand cela n’est pas obligatoire) de faire appel à un installateur agréé. Compter environ cent euros le m².

Des contraintes juridiques

Modifications des parties communes obligent, l’installation d’une climatisation fixe rend indispensable l’accord de la copropriété !

Laisser un commentaire


sept + 6 =