Les principes de la méthode CAP SONCAS

Dans le domaine du marketing, il existe plusieurs stratégies adaptées à différentes manœuvres commerciales. Les méthodes CAP et SONCAS font parties des moyens de vente les plus utilisés actuellement, grâce à leurs performances dans le contexte et aux rendus qu’elles proposent. Mais qu’est ce qui fait que ces méthodes soient aussi intéressantes dans le domaine de la vente ?

La méthode CAP : La technique de vente classique

La méthode CAP est l’une des plus utilisés dans le marketing, et qui est aussi la plus classique. Cette méthode consiste à la réalisation d’un argumentaire commercial qui a pour objectif, la vente d’un produit.

CAP signifie :

– Caractéristique : Dont la caractéristique du produit.

– Avantage : Qui détermine tous les avantages que le produit propose aux consommateurs.

– Preuve : Qui a pour objet de prouver tous les dires se rapportant au produit proposé au public.

L’utilisation de cette méthode commence par la recherche des caractéristiques du produit, et d’exploiter celles qui seront les plus capables d’offrir une valeur ajoutée à ce dernier, et qui seront utilisés pour faire face à la concurrence.

C’est après avoir relevé les particularités du produit qu’on pourra par la suite élaborer la méthode CAP. Il est également nécessaire d’établir un argumentaire visant à répondre efficacement aux objections du client.

Dans la plupart des cas, la méthode CAP s’associe aussi souvent avec la méthode SONCAS, afin d’obtenir un argumentaire plus convaincant à l’égard du client.

La méthode SONCAS : La technique de vente personnalisée

La méthode cap SONCAS est une méthode d’argumentation technique dans le domaine de la vente. Elle vient souvent en renfort à la méthode CAP.

SONCAS signifie :

– Sécurité : Dans cette étape, le but est de rassurer le prospect, que ce soit vis-à-vis de la marque, de la qualité et de la fiabilité du produit. Un bon argument à exploiter. Il est aussi parfois question de service après-vente, pour rassurer davantage le client après son achat.

– Orgueil : Le prospect aime aussi être plus exigeant et se mettre en valeur. Il lui faut donc proposer un produit capable de lui apporter un véritable plus dans son quotidien, en fonction de la nature de la demande. Si ce point est mis en valeur, il pourra certainement s’intéresser au produit qu’on lui propose. C’est aussi une étape aura tendance à se tourner vers la flatterie, pour mieux influencer la volonté de l’acheteur, par rapport à un produit qui lui ira à la perfection.

–  Nouveauté : Qui dit nouveauté dit intéressant, mais une nouveauté peut aussi en cacher une autre. De ce fait, pour mieux se démarquer face à la concurrence, il faut surtout proposer un produit innovant, à la fois particulier et différent de ce que propose la concurrence. Il doit aussi générer un certain intérêt unique pour le consommateur.

– Confort : C’est une qualité que le produit doit aussi disposer, pas seulement pour rassurer le prospect, mais pour lui permettre également d’utiliser le produit plus facilement.

– Argent : Dans cette étape, la prise en compte d’un bon rapport qualité-prix est indispensable, de manière à ce que le consommateur puisse repérer plus facilement le produit qu’on propose sur le marché.

– Sympathie : C’est un point qui déterminera l’intérêt que le client porte vis-à-vis de la marque. C’est surtout un point qui se rapport à la fidélisation du client. En d’autres termes, il est indispensable d’exploiter toutes les aspirations du prospect vis-à-vis du produit, afin que ce dernier devienne un habitué et un adepte de la marque.

Laisser un commentaire

Filtre anti-robot * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.