Les tendances du commerce des délices et gourmandises sur internet

Selon les dernières études publiées, le commerce en ligne est déjà un vecteur important de la distribution alimentaire. En effet, 46 % des Français ont déjà acheté de l’alimentation sur Internet au cours des douze derniers mois.

Acquérir des délices et gourmandises : Les Français, enfin prêts au changement…

C’est désormais une réalité : les Français sont disposés à changer leurs habitudes alimentaires et sont de plus en plus nombreux à faire appel aux services de distribution en ligne pour s’offrir des délices et gourmandises en tout genre.

Les chiffres publiés par deux études récentes concernant ce type de commerce sur Internet prouvent que cette tendance ne cesse de progresser : 26 % des acheteurs déclarent vouloir augmenter à l’avenir le volume de leurs courses sur le net.

Parmi les 34 % d’internautes pratiquant chaque mois des achats de nourritures en ligne, essentiellement sur les sites e-marchand de la grande distribution, 22 % viennent récupérer leurs produits sur le parking de la grande surface, le Drive, et 12 % se font livrer à domicile les délices qu’ils ont commandés en ligne. En première liste des achats l’épicerie salée, suivie des denrées sucrées et des boissons hygiéniques.

Mais la révélation importante de ces études concerne l’attrait des Français pour le Direct Producteur : 7 internautes sur 10 connaissent l’existence des circuits courts et beaucoup sont ouverts à un changement de leurs habitudes alimentaires. En effet, à titre d’exemple, 58 % se déclarent disposés à ne consommer que des légumes de saison, s’ils peuvent acheter directement aux producteurs. 40 % prétendent même pouvoir prendre des produits sales et/ou non calibrés.

Et pour s’offrir des délices et gourmandises variées sans bouger de chez eux, les Français s’intéressent également aux prestations proposées dans le commerce en ligne en matière de restauration livrée à domicile. Ce sont des kits repas ou un abonnement à des box alimentaires.

Toutefois le 100 % alimentaire en ligne n’est sans doute pas pour demain : 48 % préfèrent voir les produits avant de les acheter et 45 % aiment découvrir de nouveaux délices en se rendant dans un magasin, plutôt que sur le catalogue en ligne.

À noter que les ventes en ligne de produits alimentaires devraient atteindre 118 milliards d’euros en 2015 sur le plan mondial, avec en tête des pays utilisateurs, la Corée du Sud et la Chine.

Laisser un commentaire

Filtre anti-robot * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.