L’histoire de Benjamin Bitton et de Simplus

Benjamin Bitton n’est pas uniquement le dirigeant fondateur de Simplus , car non seulement, c’est à lui que cette société doit toute sa réussite, mais il joue presque tous les rôles. Depuis le lancement de cet opérateur, il se charge personnellement de la plupart des taches techniques importantes ainsi que du suivi client. C’est ce dynamisme et cette énergie qui a fait de lui un grand leader dans l’entrepreneuriat.

Benjamin Bitton, avant Simplus

Avant Simplus , Benjamin Bitton réussit déjà tout ce qu’il entreprend et son avenir dans l’entreprise de la téléphonie et déjà tout tracé. À la fin de ses études, il acquiert un DESCF et se déplace quelques années après à Paris où il est rapidement captivé par tout ce qui se rattache à la télécommunication et à l’informatique. Cet intérêt foudroyant pour les nouvelles technologies est le déclic qui le poussera à faire tout son possible pour fonder sa propre compagnie de téléphonie.

Pour poursuivre son rêve, Benjamin est vraiment prêt à tout tenter. Partant de commerciale pour Golden télécom et directeur d’agence chez GSM Express, il monte pas à pas les marches jusqu’à devenir président de CAAC et directeur commercial pour Stock Access. Il passe environ dix ans à forger son expérience avant d’annoncer en 2009 la création de son start-up Simplus .

La fondation de Sim+ en 2009

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Sim+ est un opérateur de téléphonie dont les activités sont basées sur le commerce d’appel et de data. Son PDG est Benjamin Bitton depuis l’année 2009 jusqu’à aujourd’hui. Au lancement de la société, il se démarque en cassant les prix afin d’attirer un maximum de client. Un an plus tard, avec des rivaux tels qu’orange et SFR, Simplus risque d’être en mauvaise posture, Benjamin Bitton ne se laisse pas rabattre et lance un forfait prépayé avec le Nokia d’entrée de gamme et baisse le prix du data et des communications vers l’internationale.
Actuellement, Sim+ est toujours dans la course avec des offres encore plus attrayantes, même si la concurrence ne cesse de grandir.

Laisser un commentaire

Filtre anti-robot * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.