Ouverture de la pêche

C’est l’hiver, et la neige recouvre les campagnes françaises de son blanc manteau (pétard, que c’est beau, on dirait du Guillaume Musso !).

En ce moment, les pêcheurs à la ligne ne peuvent pas s’adonner à leur sport favori, car la pêche est fermée. Et quand c’est fermé, ce n’est pas ouvert : il s’agit là d’une évidence, qu’il est néanmoins bon de rappeler. Donc, pour que ce ne soit plus fermé, il faut attendre que ce soit ouvert : on appelle ça l’ouverture de la pêche.

Il y a deux dates, fixées par décret, qu’attendent avec impatience les pêcheurs :

Tout d’abord l’ouverture de la truite, qui concerne les rivières dites de première catégorie. Pêcheurs à la mouche, au toc, ou à la cuillère commencent déjà à préparer leur matériel de pêche.

Un peu plus tard, ce seront les pêcheurs de carnassiers qui seront au comble du ravissement : la seconde date à retenir est celle de l’ouverture du brochet, qui elle concerne les rivières et cours d’eau de seconde catégorie, et d’autres poissons carnassiers tels que le sandre, le black-bass, la perche.

Le site pecheur.info vous donne ces deux dates département par département, région par région, et quelques conseils pour bien réussir votre ouverture.

Amis pêcheurs, vous pouvez dès à présent commencer à fourbir vos cannes à pêche, à graisser vos moulinets, à affuter vos hameçons : l’ouverture c’est pour bientôt. N’oubliez pas de vous munir de votre permis de pêche, c’est votre cotisation qui permet d’entretenir et de rempoissonner les rivières.

Laisser un commentaire


sept × = 35