Les Français derniers de classe pour la maîtrise de l’anglais !

Votez pour cet article

La dernière étude d’Education First sur la maîtrise de l’anglais est sans appel: les Français ne parviennent pas à améliorer leur maîtrise de la langue de Shakespeare puisqu’ils pointent à la 29ème place (sur 63 pays) de l’étude et à la dernière place des pays européens testés sur leurs connaissances. Un résultat médiocre qui ne montre aucun progrès par rapport aux années précédentes.

Plus que jamais, l’apprentissage des langues est essentiel dans le monde actuel car nous sommes sans cesse confrontés à des dialectes différents. Que ce soit lors de vacances à l’étranger, dans le cadre d’une mission professionnelle ou encore dans le milieu culturel, nous nous retrouvons face à des interlocuteurs qui parlent une langue différente de la nôtre. Et malheureusement, il apparaît que les Français se trouvent parmi les derniers de la classe en ce qui concerne la maîtrise des langues, notamment l’anglais.

Pourquoi les Français sont médiocres en anglais?

Plusieurs raisons peuvent être avancées pour expliquer que les Français ne sont pas particulièrement à l’aise avec l’anglais. Parmi celles qui sont souvent avancées, on trouve la question de la génération mais celle-ci peut être balayée d’un revers de main d’après l’étude d’Education First car les résultats ne varient pas selon l’échantillon testé, qu’il s’agisse d’actifs ou d’étudiants.

Une faible exposition

Par contre, on peut avancer le fait que la France est peu exposée à l’anglais et qu’il est encore possible aujourd’hui de vivre en France sans être confronté à l’anglais. En effet, hormis à Paris et dans certaines grandes villes, il n’est pas facile de trouver des films en VO au cinéma par exemple. Tout est traduit pour faciliter la vie des consommateurs.

Les difficultés de la langue

Autre raison qui explique la faible maîtrise des Français pour l’anglais: la complexité de la langue. L’anglais est effectivement particulièrement compliqué pour un francophone car la graphie et la phonie ne correspondent pas et parce que la fréquence des sons est différente du français. Mais cette raison n’excuse pas tout puisque les Espagnols sont confrontés aux mêmes problèmes et se classent devant la France dans le classement d’Education First.

Pour beaucoup de francophones confrontés à des interlocuteurs anglophones, la solution idéale réside donc bien souvent dans leur capacité à faire appel à une agence de traduction professionnelle.

Sources : Education First

Laisser un commentaire