Sous location appartement paris : est-ce une bonne idée ?

Votez pour cet article

En France, des règles juridiques ont été publiées par la loi du 6 juillet 1989 (article 8) en ce qui concerne l’interdiction de la sous location. Face à un déséquilibre flagrant entre l’offre et la demande actuelle dans l’immobilier, la sous location appartement paris a néanmoins fini par percer sa place progressivement dans ce secteur. En fait, ce sont surtout les jeunes actifs qui viennent de décrocher un emploi et les étudiants universitaires qui sollicitent surtout ce genre d’investissement dans l’immobilier. A première vue, la situation semble être tentante du moins pour alléger le loyer à la fin du mois.

Offres sous location

Un locataire a nettement la possibilité de négocier avec son bailleur pour faire une sous location appartement paris. Celle-ci peut notamment être proposée lorsque la maison est inoccupée ou bien lorsqu’il y a encore une parcelle d’espace viable et aménageable. En contrepartie, il bénéficie d’un revenu supplémentaire.
Il y a tout juste deux conditions à respecter pour s’investir dans la sous location à Paris : la première concerne la déclaration auprès du propriétaire et la deuxième, c’est la tarification du sous loyer qui doit être inférieur au loyer officiel.
Lorsqu’un locataire aura rempli toutes ces conditions, il a la possibilité de déposer des offres sur des sites de petites annonces gratuites. Sinon, il peut également solliciter l’assistance d’un expert dans le domaine. Et, selon les investigations sur internet, une petite annonce de sous location coûte 5 à 10 euros en moyenne, avec une possibilité de consultation et d’orientation à cet effet.

Les avantages du bailleur

En général, les propriétaires immobiliers revendiquent souvent l’interdiction de la sous location. Or, cette pratique peut très bien leur être rentable, à condition d’établir des démarches parfaitement fondées. Si le locataire déclare notamment une sous location, le bailleur peut être rassuré d’avoir un revenu constant. Il est également épargner des conflits de loyer avec son locataire ; ce qui évite davantage de chercher un nouveau occupant tous les trois mois.
Contrairement aux idées reçues, la sous location appartement paris peut donc être avantageuse, dans un sens où elle permet de profiter d’un investissement continu.

Les démarches au profit du locataire

A vrai dire, la sous location appartement paris va généralement au profit du locataire. A la différence de la collocation, la sous location est, en effet, une option plus flexible pour se partager les frais de loyer entre plusieurs personnes. Aussi, un locataire peut avoir un ou plusieurs sous locataires selon la superficie de sa maison ; ce qui lui permettra d’alléger au maximum ses charges financières.
En fait, il est important de préciser que le locataire principal et le sous locataire se partagent les frais de loyer. Il ne faut donc pas insinuer le paiement d’un loyer à part celui qui est négocié dans le contrat de bail. En dehors de ce cadre, c’est de l’arnaque !

Les privilèges du sous locataire

On peut tout de même dire qu’un sous locataire est plus avantagé qu’un locataire officiel. Un locataire est notamment engagé à respecter tous les engagements de son contrat de bail, tandis qu’un sous locataire se contentera juste de verser sa part de loyer. De plus, dans les métropoles comme Paris, une sous location permet également de ne pas investir un budget royal pour un logement temporaire ou encore pour une location saisonnière.
A vrai dire, la sous location d’appartement à paris est donc bénéfique pour tout le monde à condition de respecter les principes imposés, quant au loyer et au sous-loyer, ainsi qu’en ce qui concerne la déclaration aux propriétaires.

Laisser un commentaire