Comprendre l’extraction de la pulpe d’Aloe Vera

L’extraction de la pulpe
Il est très important de savoir bien manier la pulpe d’Aloe Vera de façon à ce que les substances qu’elle contient restent intactes. En effet, le gel d’Aloe Barbadensis Miller peut faire l’objet d’une oxydation dès qu’il entre en contact avec l’air. Aussi, si vous extrayez par vous-même votre pulpe miraculeuse, utilisez-là immédiatement et évitez de conserver le reste qui ne vous servira à rien. Comme vous pouvez le constater sur les rayons bios ou dans les magasins diététiques, la pulpe d’Aloe Vera pur est en vente en bouteille. Dans cette circonstance, les industries qui les commercialisent font appel à des méthodes d’extraction des plus rigoureuses dans le souci de conserver la qualité de la pulpe.

La mise en bouteille de la pulpe
L’extraction de la pulpe d’Aloe Vera passe par plusieurs étapes. Tout d’abord, il faut laver minutieusement les feuilles, car, avec leurs épines, elles peuvent retenir des impuretés. Ensuite, vient le découpage de ces feuilles charnues. Une fois les feuilles bien découpées, on sépare l’écorce de la pulpe, laquelle sera conditionnée dans des récipients en acier inoxydable pour filtration. Enfin, le gel filtré sera stabilisé dans des laboratoires pour prévenir l’oxydation. C’est seulement après ces démarches rigoureuses que la pulpe d’Aloe Vera est mise en bouteille, comme vous le voyez sur le marché.

Laisser un commentaire


1 + = deux