Des cours d’histoire sur Auschwitz sur Oboulo

Votez pour cet article

Le comptable du camp d’Auschwitz sera jugé à partir de ce mardi par l’Allemagne, soit 70 ans après la guerre la plus meurtrière de l’Histoire. Oskar Gröning, âgé de 93 ans aujourd’hui est accusé d’avoir été complice dans 300 000 crimes en 1944. Oboulo revient sur cette période difficile et met à disposition des cours d’histoire sur Auschwitz.

Oskar Gröning, accusé de complicité aggravée dans 300 000 crimes

70 ans après la fin de la guerre la plus meurtrière de l’Histoire, l’Allemagne s’apprête à juger un nazi de 93 ans, accusé de complicité aggravée dans 300 000 crimes commis entre mai et juillet 1944. Surnommé le comptable d’Auschwitz, Oskar Gröning est âgé de 93 ans aujourd’hui. Il fait partie du parti nazi depuis ses 18 ans et a travaillé au camp d’Auschwitz-Birkenau depuis 1942, où il était chargé de récupérer les biens des déportés et de renvoyer leur argent à Berlin.

« L’entreprise de mort »

En 1985, il a échappé à un procès, les faits reprochés étant insuffisants. Aujourd’hui, la justice allemande l’accuse d’avoir participé à « l’entreprise de mort ». 50 personnes se sont portées partie civile, dont certains appartiennent au comité international d’Auschwitz. Ce dernier ne s’estime pas coupable directement, mais ne nie rien de ce qui s’est passé, il a d’ailleurs témoigné contre ceux qui ont contesté l’existence des chambres à gaz.

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, seules 6 656 condamnations ont eu lieu. Actuellement avec la jurisprudence Demjanjuk, il n’est plus nécessaire d’obtenir la preuve d’une participation active au décès des prisonniers des camps. La preuve de l’activité de la personne accusée dans un camp de concentration suffit pour supposer sa participation aux crimes. (Le Figaro, Le Monde)

Oboulo.com : des cours d’histoire sur Auschwitz

Le site Oboulo revient sur cette difficile période et met à disposition des cours d’histoire sur Auschwitz, symbole des camps de concentration nazis, mais également des dissertations sur la Seconde guerre mondiale.

Laisser un commentaire