Eclairage : bête ou intelligent ?

Qu’est-ce que les communes de Rhode-Saint-Genèse, Tirlemont, Charleroi et l’Université de Liège ont en commun?… Un projet d’éclairage public intelligent.

Qu’est-ce que c’est l’éclairage “intelligent” ?

Vous connaissez déjà cet éclairage qui est conditionné par un détecteur de présence. Ce système est souvent installé dans les maisons particulières pour éclairer un placard quand la porte s’ouvre, un abri de jardin où l’on ne doit plus se soucier d’éteindre la lumière en sortant. On rencontre très fréquemment aussi l’éclairage intelligent dans les toilettes publiques sur les aires d’autoroutes ou dans les collectivités. Vous ouvrez la porte, la lumière s’allume et en sortant elle s’éteint toute seule.

Rêve ou réalité ?

Imaginez : “vous allez promener votre chien ce soir dans la rue. il fait sombre mais dès que vous sortez, l’éclairage public augmente et analyse la direction dans laquelle vous allez pour précéder votre marche et éclairer vos pas. Une voiture passe en même temps et voilà que l’éclairage augmente aussi à un rythme plus accéléré. Derrière vous et derrière la voiture, l’éclairage diminue progressivement pour revenir à un niveau minimum…”

Ceci n’est pas un rêve mais un système d’éclairage réel qui est déjà installé sur la piste cyclable du zoning industriel de Tirlemont, à Rhode-Saint-Genèse ou encore dans le parc d’activités de Grâce-Hollogne. En effet, en cette période où chacun recherche des solutions pour réduire les frais, plusieurs communes ont commencé à s’intéresser à l’installation d’un éclairage public plus économique. L’université de Liège et la ville de Charleroi projettent d’installer de nouveaux poteaux d’éclairage intelligents. Rien que sur Charleroi plus de 1.200 luminaires high-tech seraient installés dans les prochaines années.

En pratique, comment ça fonctionne

L’éclairage est réalisé avec des ampoules LED càd à très faible consommation mais la nouveauté vient surtout d’un module intelligent qui capte les mouvements des personnes, vélos ou véhicules. Les capteurs de ce module analysent la direction, le sens et la vitesse du déplacement enregistré. Le poteau qui détecte le mouvement communique avec les autres poteaux voisins, de sorte que la lumière précède les pas de la personne ou du véhicule en mouvement. En arrière, l’éclairage diminue graduellement et intelligemment.

Des applications diverses

Les entreprises privées y voient déjà un intérêt pour divers projets : stations services éclairées seulement lors de l’arrivée de clients, entrepôts éclairés uniquement où le personnel travaille, chemins d’accès piétons ou couloirs intérieurs dans des résidences immobilières…
Gageons que ça doit vous donner aussi des idées. Alors vous avez, vous aussi, un projet d’éclairage intelligent ?…
Source : Deltadconcept Architecte Belgique

 

Laisser un commentaire