La FAAA : un refuge pour les équidés maltraités et délaissés

Votez pour cet article

Il est d’abord primordial de préciser que ce ne sont pas seulement les chats et les chiens qui sont les victimes de la brutalité et de la violence des hommes. La maltraitance est parfois exercée envers les équidés comme le fait de les priver de nourriture, d’eau ou de soins. Les équidés sont de la famille des mammifères ongulés dont chaque patte est munie d’un seul doigt comme les chevaux, les ânes, les poneys, les mulets, etc. Un refuge animalier comme la FAAA est un lieu sûr pour accueillir ces animaux en question lorsqu’ils sont délaissés par leur propriétaire à la suite d’une maladie ou quand ils vieillissent.

Rendre meilleure leur condition de vie

C’est la décision de justice qui impose aux propriétaires de remettre leurs équidés aux petits soins d’un refuge comme la FAAA s’ils ont été maltraités afin qu’ils puissent vivre en toute liberté et obtenir tous les soins nécessaire à leur bien-être. On sait également qu’élever un poney ou un cheval demande non seulement du temps, mais aussi beaucoup d’argent et il n’est pas étonnant de voir que certains jettent leur animal sur la rue ou bien décident de l’euthanasier. Cependant, un animal est un être vivant qui peut ressentir les mêmes peurs  qu’un être humain. Et c’est dans ce sens que La Fondation a ouvert ses portes, pour donner une seconde chance à ces animaux errants ou abandonnés par leurs maîtres.  Au sein d’un refuge, les chevaux disposent d’une écurie spacieuse, d’une grange ou même d’un abri pour être coupés du vent. Une étendue verdoyante d’une vingtaine d’hectares est à l’heure disposition pour qu’ils puissent courir sans contrainte tout en se nourrissant d’herbe. S’ils sont malades, alors des spécialistes de la médecine animale sont là pour les diagnostiquer, sans oublier de les vacciner contre la grippe ou encore le tétanos, et ce, toutes les années. Ils ont également accès à l’eau potable, car un cheval doit boire au moins 20 à 50 litres d’eau par jour. La prise en charge de la santé d’un équidé est beaucoup plus délicate que celle d’un chien ou d’un chat, car il doit impérativement prendre des vermifuges au moins 2 fois par an.

Trouver des familles d’accueil pour ces animaux en question

Il est à noter que les missions de la FAAA ne se limitent pas au simple fait de prendre soin des équidés, mais aussi de les éduquer et de chercher des familles qui peuvent les adopter tout en étant capables de subvenir à leurs besoins psychosociaux et physiques.  Sachez encore qu’adopter un équidé est un engagement à long terme parce que l’animal a déjà appris à côtoyer les personnels du refuge, ce qui veut dire qu’il a besoin de beaucoup d’attention et d’être choyé. Sinon, si vous n’avez pas les moyens de l’adopter, alors le mieux est d’opter pour le parrainage où vous allez accorder un don pour l’animal de votre choix tous les mois pour participer à son entretien.

Laisser un commentaire