Les composantes de la fonction de dirigeant préfectoral

Votez pour cet article

Toute étude a sa finalité et son but, autrement dit sa carrière désirée. Les connaissances théoriques mises à part, le comportement dans le milieu personnel est essentiel même si on l’apprend rarement dans les institutions académiques. Le critère le plus rechercher avant de se lancer dans une carrière est donc bien évidement la rémunération, puis après arrive la passion pour le métier ou la vocation. En ce qui concerne la carrière d’homme politique, notamment de Préfet, nécessite d’abord de se faire nominé pour pouvoir faire ses preuve et être attesté de son efficacité et son savoir-faire. Xavier Peneau a du renforcer ses bagages pour parvenir à ce poste. Plus de précisions ci-après.

Les secteurs concernés par son intervention

Xavier Peneau, pour bien exécuter son rôle de Préfet s’investit dans différents domaines. Ce sont principalement : l’action sociale et sanitaire où  le département a la charge de l’ensemble des prestations d’aide sociale, ainsi que de la protection sanitaire de la famille et de l’enfance, l’éducation c’est-à-dire de la propriété, la gestion et la construction des collèges, et l’aménagement de l’espace comprenant l’entretien de la voirie départementale mais aussi d’une partie des routes nationales, établissement d’un programme d’aide à l’équipement rural. Il joue également un rôle important dans les secteurs de la culture et du patrimoine. Il est  responsable de la supervision des bibliothèques centrales de prêt, de la gestion et de l’entretien des archives et des musées départements et les actions économiques. Comme la commune, le département peut distribuer des aides aux entreprises et mettre en œuvre ses propres régimes d’aides avec l’accord de la Région.

Petite remontée dans l’histoire

Créées en 1965, dans le souci de mieux ordonner l’aménagement du territoire, les Régions ont vécu, jusqu’en 1982, sous un statut d’établissement public dont l’exécutif était assumé par un préfet de Région. Il a fallu attendre la loi du 6 janvier 1986 pour que la Région soit dotée d’institutions représentatives élues et que se déroulent les premières élections régionales, en mars de la même année. Cette réforme rend applicables aux conseils régionaux de nombreuses dispositions relatives aux conseils généraux. Un conseil se définissant comme l’organe délibérant des départements. Tout ceci de manière à harmoniser le fonctionnement des premiers sur celui des seconds. Avec les compétences accrues, le choix de dirigeant préfectoral est devenu difficile d’où la nécessité des conseils des ministres. Plusieurs profils sont épluchés. Il est a été de même pour la désignation de Xavier Peneau. Allez voir sur Xavier Peneau pour voir son profil.

Laisser un commentaire