Mieux consommer avec un adoucisseur sans électricité

Votez pour cet article

Bien que l’eau ait été relevée de son état brut grâce à des techniques de purification industrielles, sa consommabilité reste encore douteuse. C’est une situation que de nombreux résidents de la région nord de France connaissent. En fait, l’eau fournie dispose encore d’une propriété désavantageuse pour les ménages. C’est sa teneur en sels de calcium et de magnésium qui demande encore à être canalisée. En principe, ce sont les éléments qui constituent sa dureté et qui véhiculent des résidus de calcaires. C’est la raison pour laquelle, le service public de l’eau en France préconisent l’adoucissement afin d’améliorer la qualité de l’eau consommée quotidiennement. Pour ce faire, des dispositifs comme l’adoucisseur sans électricité sont développés et se démocratisent de plus en plus.

Dans quel cas adoucir l’eau ?

Quand la dureté excède les 30°f, l’adoucissement est indispensable. Il relève plutôt d’une question d’hygiène que de confort. Et pour information, une réglementation stipule qu’au-delà de cette unité, l’eau domestique doit être traitée. En d’autre termes, l’eau potable adoucie est conforme aux normes CE et normes Française avec l’ACS (Attestation de Conformité Sanitaire). En fait, le calcaire contenu dans l’eau dure est à l’origine des entartrages des équipements mobiliers et surtout de l’accumulation des résidus insalubres dans les canalisations. En plus de porter préjudices à l’environnement, cet encrassement va remettre en cause la performance des appareils électroménagers utilisant fonctionnellement l’eau. Pire encore, l’eau dure a des répercussions sur le bien-être. Certains l’ignorent peut-être, mais une eau à dureté élevée contribue très fortement à l’assèchement de la peau et des cheveux.

Les bienfaits de l’adoucisseur sans électricité

Le rôle de l’adoucisseur sans électricité est donc de réduire ce taux de dureté et d’éliminer toutes les traces de calcaire qui y sont contenues. Pour ce faire, une résine échange d’ions est incorporée dans l’adoucisseur sans électricité pour que les ions calcium et magnésium soient transformés en ions sodium. C’est un appareil tout à fait intéressant car il très pratique et respecte les exigences environnementales. En fait, ce modèle, sortant des dernières générations d’adoucisseur d’eau, ne consomme aucune énergie électrique. Il fonctionne à partir d’une réaction naturelle et cela, grâce à une pression d’eau qui va activer le mécanisme de l’appareil.
Les économies s’effectueront corrélativement. D’abord, il consomme une faible quantité de sel et le plus pertinent c’est que le budget alloué aux produits de nettoyage sera limité. En pratique, une eau plus douce et donc plus moussante, favorisera l’adhérence des détergents, du savon ou du shampoing. Il a été vérifié qu’un adoucisseur sans électricité permettrait d’économiser jusqu’à 30% de produits d’entretien, une valeur qui équivaut en moyenne à 20Euros le mois.

Bien choisir son adoucisseur sans électricité

Ce à quoi il faut faire attention est la certification de l’appareil par les labels compétents et surtout, par le pourvoir public. Aussi, il faut retenir qu’un équipement rentable c’est un équipement performant, qui produit plus qu’il ne consomme et qui a une longévité importante. Cela revient à dire qu’il faut s’assurer de la fiabilité et de la qualité de l’adoucisseur d’eau avant de s’en procurer. En règle générale, un adoucisseur sans electricité ne demande pas de fréquents entretiens. Ce nouveau système, grâce à sa solution intelligente effectue automatiquement toutes les phases du traitement. C’est ainsi que tous les réglages doivent préalablement être faits avant qu’il soit logé dans l’habitation.

Laisser un commentaire