La biométrie s’invite au Mobile World Congress 2015

Votez pour cet article

Le Mobile World Congress (MWC) qui se tient actuellement à Barcelone ne déroge pas à la règle avec son lot d’innovations en terme de Smartphones, tablettes tactiles ou autres solutions de paiement mobile qui s’annonce comme une des évolutions majeures dans le quotidien des consommateurs. Mais le phénomène qui attire l’attention de cette édition reste la biométrie, présentée sous ses différente formes et technologies, la sécurisation des terminaux étant aujourd’hui devenue un véritable enjeu.

Force est de constater que ces dernières années les téléphones mobiles ont pris une place plus que significative dans notre quotidien tant sur le plan personnel que professionnel avec des données qui peuvent être parfois sensibles comme les photos, les contacts et qu’il faut donc parvenir à sécuriser. De plus, avec le développement du paiement mobile, les Smartphones sont devenus bien plus que de simples appareils permettant d’appeler ou envoyer des SMS, ce sont une nouvelle forme de porte monnaie, d’où le besoin de sécurité. Dernièrement, pour répondre à ce besoin, Apple et Samsung ont intégré sur leur téléphone respectif une technologie biométrique à empreinte digitale pour contrôler l’accès au terminal, comme peut le faire un lecteur biométrique en autorisant une personne à se rendre à l’intérieur d’une zone sécurisée.

Lors de ce MWC, Qualcomm a présenté une toute nouvelle technologie d’identification par empreinte digitale basée sur les ultrasons, le Sense ID, susceptible de concurrencer Apple d’un point de vue sécurité. L’intérêt réside dans le fait que le contact direct entre le téléphone et le doigt de l’utilisateur n’est pas nécessaire. Cela permet donc d’insérer le capteur directement sous le verre de protection ou sous l’écran du Smartphone ou de la tablette. Les données liées aux empreintes restent stockées dans le terminal et ne peuvent être transmises. Son apparition devrait avoir lieu après le second semestre 2015.

De son coté, la marque chinoise ZTE a présenté son nouveau bijou technologique, le Grand S3 qui est équipé d’un lecteur biométrique de la rétine fournit par la firme américaine EyeVerify. Sa commercialisation se limite pour le moment à la Chine pour un prix avoisinant les 430 euros. A l’inverse, Fujitsu a présenté un modèle équipé d’un système d’identification de l’iris qui n’est pour le moment qu’au stade du prototype mais qui pourrait voir le jour d’ici un an.

Ce qu’on peut retenir, c’est que la biométrie semble être de plus en plus au cœur des innovations mobiles du futur

Laisser un commentaire