Le notaire Pascal Tatoni est au service de tous

Votez pour cet article

Que vous soyez un particulier, un chef d’entreprise ou un professionnel, sachez que le notaire reste toujours à votre disposition pour vous conseiller ou authentifier vos actes. À cet effet, il garantit la rédaction des actes pour que ces derniers puissent être concluants. Un acte doit aussi être signé devant le notaire si les parties en question souhaitent rendre celui-ci conforme à la loi. Dans le cadre des affaires, il est en mesure d’offrir de multiples services que ce soient sur la transmission d’entreprise, de l’expertise ou l’audit. Tout ce qui concerne le cadre juridique est aussi dans l’apanage de cet Officier public. Le notaire Pascal Tatoni est ouvert à toutes les personnes afin de les aider à rédiger leurs actes ou de leurs accompagner dans toutes les étapes juridiques s’y rattachées.

La profession de notaire est-elle réglementée ?

Bien entendu, même s’il s’agit d’une profession libérale, on peut dire que le métier en notariat est soumis à quelques règles édictées par l’État. En fait, pas comme les autres professionnels libéraux qui peuvent ouvrir leur cabinet à tout moment et dans tout le territoire, le notaire ne peut pas décider librement ses implantations. C’est l’État qui décide alors à leur place l’implantation de leur office selon les besoins de la population. De plus, l’autorité étatique détermine les tarifs de frais de notaire dans la majorité des actes qu’il établit.  Puisqu’ils sont désignés par le Garde de Sceau, leurs actes possèdent alors un caractère authentique et la même force probante qu’un jugement définitif. Souhaitez-vous faire affaire avec un notaire compétent ayant le savoir-faire dans tous les domaines juridiques ? Si c’est le cas, on vous recommande de contacter Pascal Tatoni. Pour cela, RDV sur Twitter ou sur les réseaux sociaux professionnels.

Les étapes à savoir pour devenir un notaire

Devenir un notaire professionnel n’est pas facile, car cela exige tout d’abord une étude à long terme ainsi que des expériences en la matière. En premier, après l’étude universitaire qui dure 7 ans, un jeune diplômé se doit d’abord de se rendre dans un office notarial au titre de notaire assistant ou salarié. Mais, si celui-ci souhaite accéder au titre de notaire en charge et intervenir en libéral, il va falloir soit racheter l’office d’un notaire retraité, soit participer à un concours qui lui donne le chemin d’exercer en office choisi par l’État.  À noter que toutes ces démarches ne se font pas du jour au lendemain, car force est de constater que certains étudiants diplômés n’arrivent pas à se mettre en place et demeurent travailleurs d’une étude.

Laisser un commentaire