Biométrie VS mots de passe ?

Votez pour cet article

La biométrie vient petit à petit remplacer le mot de passe sur nos téléphones, ordinateurs personnels etc… Mais ce n’est pas pour autant qu’elle doit faire totalement disparaître le mot de passe.

Certes le débat les oppose, mais il serait plus judicieux de les considérer comme complémentaires selon l’analyse d’André Delaforge de la Natural Security Alliance.

En effet, pour garantir une sécurité optimum à l’accès à nos dossiers, qu’ils soient personnels ou professionnels, il est impératif d’avoir recours à plusieurs méthodes d’authentification. Il va de soit que plus il y a de portes à franchir, plus la sécurité est renforcée !

Par ailleurs, à l’heure ou le numérique est en plein essor, où le besoin d’aller vite est de plus en plus notable, la biométrie, par ses caractéristiques, est l’une des technologies permettant de satisfaire ce besoin. Aussi, toute notre vie, personnelle (photos, informations bancaires, factures…) ou professionnelle est désormais informatisée…Il faut donc trouver une solution simple d’y garantir une sécurité d’accès, comme le coffre fort qui garde en sécurité les choses de valeur.

Au-delà de ça, et André Delaforge le précise bien,  le problème que l’on rencontre aujourd’hui est lié à la multiplication des mots de passe pour accéder aux sites en ligne ou aux applications sur smartphones. Ces mots de passes doivent être modifiés régulièrement, différents d’un site à l’autre, bref….l’utilisateur s’y perd de plus en plus et c’est une des raisons pour laquelle la biométrie pourrait être de plus en plus préconisée…

La technologie biométrique devient de plus en plus incontournable, et s’adresse maintenant aux particuliers et c’est dans ce contexte très évolutif que les débats se lancent. En effet, désormais, dès lors qu’il y a authentification, il peut y avoir biométrie. Une donnée intéressante obtenue grâce à une étude du Home Office en Angleterre : un utilisateur doit retenir en moyenne 19 mots de passe !  Aussi, il est également difficile de s’identifier sans se tromper, avec un mot de passe sur un téléphone mobile ou une tablette, or ce sont des solutions du quotidien qui sont de plus en plus utilisées.

On ne peut donc pas s’accabler du fait que la biométrie vienne profiter de cette confusion pour tirer son épingle du jeu.

Il n’y a pas si longtemps, quand on parlait biométrie, on pensait plutôt aux lecteurs biométriques pour contrôle d’accès qu’on intègre aux entrées des sites nécessitant une sécurité renforcée.

Aujourd’hui, la biométrie est de plus en plus désacralisée et accessible au grand public de gré ou de force !

Source: Les Echos

Laisser un commentaire