Arrêt maladie et maintien de salaire : quelles conditions ?

Votez pour cet article

En tant qu’employé, vous n’êtes jamais à l’abri d’un arrêt maladie. Mais quand cela arrive, outre les frais médicaux, il y a une autre conséquence directe à cet arrêt, c’est la chute de vos revenus. Alors, comment palier à ce problème et maintenir vos revenus pour ne pas se retrouver dans une situation difficile ?

Maintenir ses revenus

Si vous êtes salarié, votre employeur ne vous versera pas un centime pendant toute la période de votre absence, sauf convention collective spécifique.
C’est la Sécurité Sociale qui prend le relais et qui vous versera au mieux 50% de vos revenus, après une carence de trois jours durant lesquels vous ne percevrez pas le moindre euro. Ces indemnités versées par le régime obligatoire sont toutefois plafonnées puisqu’elles sont calculées pour un salaire maximum de 1600 euros brut mensuels.

Pour parer à ce manque à gagner qui peut représenter beaucoup d’argent si vous restez longtemps en arrêt maladie, il existe des prévoyances spécifiques au maintien de salaire. Toutefois, les garanties offertes varient énormément d’une compagnie à l’autre, tout comme les tarifs d’ailleurs.

maintien de salaire

Pour s’y retrouver, il est alors plus simple de faire appel à un courtier spécialiste de ce genre de questions tel que le Cabinet Wilhelm (https://www.cabinetwilhelm.fr). Celui-ci vous accompagnera dans votre démarche et vous dirigera vers la formule la plus appropriée à votre besoin et la plus avantageuse en terme de coût.

A noter que les travailleurs indépendants, commerçants et autres chefs d’entreprise ne bénéficient pas d’indemnités journalières puisqu’ils ne sont pas rattachés à la Sécurité Sociale. Ils peuvent toutefois bénéficier d’un maintien de revenu puisque le Cabinet Wilhelm propose des solutions spécifiques et à la carte.

Laisser un commentaire