Mensonge : lorsque le corps dévoile tout

Votez pour cet article

Pour sortir d’une situation désagréable ou pour dissimuler un acte peu honorable, tout le monde a déjà eu recours au mensonge. Certes, mentir n’est pas la meilleure chose à faire en prenant en compte les conséquences qu’un mensonge peut engendrer. Alors avant de mentir, il faut savoir pourtant que le corps lui ne ment jamais. Le langage corporel suffit à lui seul pour démasquer un menteur.

Des gestes qui ne trompent pas

Lorsque vous avez des doutes concernant les propos de votre interlocuteur, autrement dit, vous sentez qu’un mensonge est sur le point de sortir, observer le langage du corps de l’autre est indispensable. En effet, en situation d’inconfort, certains gestes inconscients apparaissent et se révèlent être de véritables détecteurs de mensonge. Des mouvements de la tête au changement de posture, en passant par la rapidité du regard, autant de signes dévoilent la nervosité d’une personne, ce qui est souvent le cas d’une personne sur le point de mentir. Par ailleurs, au moment d’analyser les gestes du menteur, il s’avère toujours que le discours d’un menteur n’est jamais cohérent avec ses gestes.

L’expression des yeux et du visage

Pour aller encore plus loin dans le décryptage du langage du corps pour détecter un mensonge, les micros-expressions sont d’une grande aide. En effet, l’expression du visage et des yeux en disent long sur l’état d’esprit de votre interlocuteur. Plus concrètement, il s’agit de détecter une émotion de détresse chez le « menteur ». Les sourcils tirés vers le milieu du front, la bouche tendue et des pincements de lèvres, de même que les mouvements oculaires peuvent indiquer que la personne est nerveuse, voire stressée en raison de son intention de mentir, si cela n’est pas déjà fait. Le corps ne peut effectivement pas cacher un sentiment de gêne, qui n’est pas toujours facile à décrypter.

Les tics du langage corporel

Il serait alors plus évident de détecter un mensonge, en se focalisant cette fois-ci dans les tics  du langage corporel. Il faut noter effectivement que mentir provoque une montée d’adrénaline chez un individu. Involontairement, certaines personnes ont alors tendance à transpirer lourdement, tandis que d’autres vont hocher la tête d’un mouvement assez rapide suggérant un mensonge. Pour libérer l’énergie nerveuse, les menteurs vont également s’agiter dans tous les sens, voire agiter tout objet se trouver à la portée de leur main. Attention cependant, un interlocuteur qui demeure immobile peut également cacher un mythomane.

Laisser un commentaire